LA NAVETTE THERMALE DE LA ROCHE-POSAY ou : COMMENT ORGANISER UNE REGRESSION ECOLOGIQUE.

A partir du 1er Mai la navette thermale qui permet quelques déplacements (le matin vers les centres thermaux, l’après-midi vers le super-marché…) devient payante en passant aux mains de Gros-Châtellerault.

Une décision qui va à contre-courant de l’évolution constatée dans plusieurs agglos en France (Châteauroux, Aubagne, Dunkerque, etc.). On entend souvent dire que la gratuité des transports conduit à une limitation des fréquences ou des lignes. On pourrait donc penser que le passage de la gratuité au transport payant devrait a contrario améliorer les fréquences. Il n’en est rien. Evidemment !

On pourrait penser que la navette deviendrait électrique. Dans une station thermale, ça ne nuirait pas à l’image de marque. Il n’en est rien non plus.

On peut consulter le site internet de Gros-Châtellerault, ni cette modification, ni des évolutions éventuelles ne sont annoncées. « Glissez mortels, n’appuyez pas… » Par contre on y trouve les baratins habituels servant à masquer l’indigence et le manque de courage en terme de développement durable. Quelques exemples ?

Site internet de Gros-Châtellerault
« Les déplacements sur Grand Châtellerault
Aménager l’espace communautaire c’est permettre à tous les habitants de l’agglomération de se déplacer facilement sur l’ensemble du territoire.
Engagée dans une démarche de développement durable, la communauté d’agglomération du Pays châtelleraudais organise et fait évoluer son offre de transports publics pour répondre, toujours plus efficacement, aux besoins des différents profils d’usagers.
La qualité des transports collectifs est essentielle pour mettre en place un plan de déplacement respectueux de l’environnement.
Elle permet, associée au réseau des voies cyclables, d’encourager les modes de déplacement doux
. »

Et sur le site du syndicat mixte du Haut-Poitou dont Gros-Châtellerault fait partie on trouve le même type d’incantation :

« 2.5.2 Une approche globale des déplacements intégrant tous
les modes et tous les territoires. La majeure partie du territoire est marquée par des communes périurbaines et rurales. La dynamique démographique s’opère encore fortement en dehors des
« corridors » de Transport Collectif. Ainsi ,les déplacements représentent une part importante de la consommation énergétique (43 %, dont 11 % pour les déplacements domicile-travail), et une source de nuisances (bruit, pollution).
> ENJEU : Définir une stratégie des déplacements globale pour limiter la
dépendance automobile et intégrer les alternatives à la voiture
individuelle
(transports à la demande, modes doux, …) et
l’aménagement autour des pôles desservis.
> ENJEU : Offrir une accessibilité multimodale dans tous les territoires,
s’adaptant aux différents contextes, ruraux, périurbains ou urbains.
« 

Dormez braves gens, Eux, ils ronflent déjà. Ça doit être le diesel…

cedreetparasol Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.